Mes origines

Né en 1946, je suis Drômois d’origine belge. Mon goût de l’expression artistique m’est venu de la fréquentation des écoles du baron Empain (« Pro Juventute »). j’ai ensuite exercé la profession d’éducateur-animateur, une profession où la créativité est indispensable, si on veut faire carrière.

Les couleurs vont m'inspirer...

C'est à l'âge de 35 ans que je touche réellement à la peinture.
A l'époque, ce sont surtout les paysages ardennais qui m'inspirent avec une palette infinie de verts et des ciels couleur ardoise... Je travaille alors autant à l'huile qu'à l'aquarelle. 
Mais... je passe mes vacances en Provence, les couleurs ne sont plus les mêmes et... c'est là que tout va basculer !

Mes débuts en peinture abstraite

En 2004, je m'installe définitivement en Provence, dans la Drôme provençale, entre Vaison la Romaine et Buis les Baronnies. Les couleurs des saisons, des villages et des montagnes vont m'inspirer. Je penche vers le semi figuratif. Ce sera ma série "Angélitos". Mais je veux me lancer dans l'abstrait pur et coloré. J'utilise désormais de grands formats et de l'acrylique. J'ignore si c'est le fait de la nouveauté, mais mes tableaux me procurent une réelle émotion que je vois partagée par la plupart des personnes qui les regardent! Le nom de ma série est tout trouvé : "Emotions"... Une première série voit le jour à partir de 2005, une seconde en 2007. Mais je tente les grands formats et les polyptyques dans une troisième série. Et ça marche...
Jusqu'en 2007, j'expose mes toiles dans ma région (Drôme, Vaucluse et Gard). 
En 2007, j'emménage dans un tout petit village de 180 habitants, dont les maisons ceinturent un immense rocher au sommet duquel se dresse fièrement une chapelle visible de loin, N.D. de la Consolation. Ce village s'appelle Pierrelongue (on comprend pourquoi!).
Beaucoup de choses vont changer pour moi... 

Paris et, plus au nord, la Belgique...

C'est en avril 2007 que j'occupe les cimaises de la galerie Thuillier à Paris, en plein coeur du quartier du Marais. Mes couleurs interpellent très fort le public. Paris terminé, je boucle mes valises pour la Belgique où l'on m'a invité à la Biennale de Schellebelle, en Flandre Occidentale. De retour en France, je pose mes chevalets dans le prestigieux espace de la Chapelle du Collège à Carpentras.

2009 - 2011 : une nouvelle inspiration!

En début de période, j'expose dans une galerie à Vaison-la-Romaine. J'ai aussi l'occasion d'accrocher dans la Maison de la Principauté à Orange. C'est là que je propose les premiers éléments de ma nouvelle série "Flamboyances", d'abord en formats standards et ensuite plus grands. Dans le courant de l'année 2010, ayant fait la connaissance de deux autres artistes, j'expose de plus en plus avec eux: Susie Lewin, artiste peintre de Pierrelongue et Guy Rouvier, un sculpteur à la créativité débordante. 
2011 sera pour moi l'occasion de compléter ma série "Flamboyances", mais je sens qu'une nouvelle veine se prépare...

Une nouvelle série qui "fait du bruit"

Malgré un emploi du temps chargé en 2012, c'est en plein été que je termine le premier tableau de ma nouvelle série "Résonnances". A le comparer aux précédents, on le trouvera très "bruyant"... Après une première série appréciée par le public, je décide de poursuivre dans un style un peu différent et dans des formats non standards!
On m'a vu, cette année, à Pont-St-Esprit, à Vedène (Avignon), à Vaison, dans l'Enclave des Papes (Valréas), à Pernes-les-Fontaines et à Rasteau.

2019 du nouveau...

Si la série précédente était bruyante, la nouvelle va faire vibrer. Une nouvelle technique va m'ouvrir de nouveaux horizons. Le travail y est très méticuleux et réclame une attention soutenue; en cause une infinité de détails, presque un travail d'orfèvre...  On sent chaque trait vibrer sous l'impulsion de l'ensemble ! C'est ma série "Vibrations" ! 
ce site a été créé sur www.quomodo.com